web page builder software

Nazaré est sans doute une des plus belles stations balnéaires du portugal avec sa plage de 1,5km de sable doré. C'est aussi un grand port de pêche, ce qui est vérifié par la présence des petites vieilles qui font sécher le poisson sur la plage. Dans les restaurants de fruits de mer, on trouve des familles portugaises et des touristes avec des coups de soleil qui mangent ensemble. Plus tard en soirée, lorsque l’on sort dans les bars, on se retrouve dans des endroits qui parlent presque toutes les langues européennes .

  Le Sitio est la partie haute de Nazaré. Au centre, on trouve l'église Notre-Dame de Nazaré, avec sa vieille statue de la Vierge noire. On dit que cette statue a été sculptée à Nazareth (Israël) et que c’est son arrivée qui a donné son nom à la ville. Entrons aussi dans la chapelle du miracle et descendons vers sa mini crypte. Au fait, est-ce vraiment l'empreinte d'un sabot de cheval dans la pierre ? Au Sitio, vous croiserez sûrement aussi de vieilles femmes aux 7 jupons. Pourquoi 7 jupons ? Vous me poserez la question...

   À l’extrémité du promontoire du Sítio, on trouve le phare de Nazaré et le fort Miguel Arcanjo. Sur le chemin, la statue d'un surfeur à tête de cerf mèle la légende et le sport. Ce coin est réputé pour son surf extrême et pour les vagues de la Praia do Norte. À l’intérieur du fort, on trouve des expositions détaillant la culture du surf ainsi que des planches de surf et des photos de surf extrême.

 Les plus grosses vagues du monde se trouvent entre le cap du Sítio et la partie sud de Praia do Norte. Si, avec la grosse fosse sous-marine, arrivent à se combiner intelligemment un courant du sud, la direction des vagues et les vents hivernaux, on obtient ces vagues gigantesques. La plus haute vague surfée (homologuée) au monde faisait 30 mètres. En janvier dernier on a eu une 35 mètres ! Rassurez-vous (ou dommage, ça dépend du point de vue), quand vous serez là ce n'est pas la période des géantes.

    Les Portugais aiment les gâteaux, mais je ne sais pas d'où vient cet attrait pour le Bola de Berlim. Autrefois, ce beignet plein de crème était vendu par des vieilles dames qui parcouraient la plage. Une fois les mains pleines de sucre et de crème, on partait se baigner pour se nettoyer...